• Ferritine [Férritinémie]

    Ferritine [Férritinémie]

    Prélèvement : Prise de sang veineux
    Bilan : Bilan ferrique (du fer) ou Bilan martial


    Quelles sont les précautions particulières à prendre ?

    Il est préférable d’être à jeun avant le prélèvement.

    Penser à signaler d'éventuels traitements en cours par sels de fer.

    A quoi sert ce dosage ?

    La ferritine est une protéine de mise en réserve du fer dans l’organisme. Son dosage dans le sang permet donc d’estimer les réserves en fer.

    • Dans le cadre du bilan martial (bilan en fer), son dosage est utile au diagnostic des états de carence en fer (assez fréquents) et des surcharges en fer (plus rarement).

    • Le dosage de la ferritine est également utile pour la surveillance des traitements substitutifs par sels de fer ou déplétifs (médicaments ou par saignées).

    • La ferritine est aussi une protéine de l’inflammation.

    • Enfin, la ferritine est un marqueur d’évolutivité de certaines hémopathies malignes (leucémies, lymphomes) et la répétition de son dosage peut être utilisée pour la surveillance de ces maladies.

    Quelles sont les valeurs normales ?

    Chez l’homme adulte : 30 à 300 µg/l

    Chez la femme adulte :
    avant la ménopause : 20 à 150 µg/l
    après la ménopause : 30 à 300 µg/l

    Comment est interprété le résultat ?

    Une diminution du taux sanguin de ferritine traduit une carence en fer dont la cause peut être très variable : apport alimentaire insuffisant, besoins accrus au cours de la grossesse, malabsorption intestinale ou pertes exagérées par voie digestive ou génitale en cas de règles abondantes chez les femmes,...

    Une augmentation du taux sanguin de ferritine reflète une surcharge en fer, comme dans l’hémochromatose génétique ou en cas de destruction des cellules du foie au cours d’une hépatite.

    Sa concentration sanguine augmente également en cas d’inflammation (c’est aussi une protéine de l’inflammation, fabriquée par le foie) ; elle est donc augmentée au cours des anémies inflammatoires, ainsi qu’au cours des anémies avec surcharge en fer (anémies sidéroblastiques, thalassémie). Enfin, elle s’élève au cours de certaines hémopathies dont elle participe au suivi évolutif.

    08/06/2001
    Dr Carole EMILE / Médecin Biologiste

    Lien trouvé sur :
    http://www.e-sante.be/be/sante_magazine/sante_analyses_examens_sante/Ferritine_Ferritinemie-1287-842-art.htm


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :