• Hémochromatose Héréditaire: Enfin des médicaments pour le futur!

    Hémochromatose Héréditaire: Enfin des médicaments pour le futur!

    L’hémochromatose héréditaire peut se traiter grâce à des médicaments actuellement sur le marché dits chélateurs du fer. Ils sont au nombre de deux : le Desféral? (desferoxamine) et le Défériprone? (ferriprox) administrés par voie parentérale. Leur usage est exceptionnel (HAS).


    Les « chélateurs » du fer permettent d'éliminer celui-ci en le véhiculant hors de l'organisme par voie urinaire ou digestive. Ils ne sont indiqués que lorsque les saignées sont impossibles à réaliser, en raison d’un mauvais état des veines qui ne permettent plus de faire les saignées, ou lorsqu’il y a une anémie associée.

    Plus récemment, dans l’hémochromatose secondaire (non-génétique), un nouveau chélateur du fer, l’Exjade? (deferasirox) est administré per os dans les maladies du sang, remplaçant les deux premiers cités. Mais pour l'Exjade?, il s'agit de risque d'insuffisance rénale et de cytopénies (diminution des cellules sanguines telles que neutropénies, thrombopénies); pour le Ferriprox, de risque de neutropénie et de troubles neurologiques. Les deux laboratoires, Novartis et ApoPharma, insistent sur la rigueur nécessaire des bilans de surveillance avant et pendant la mise en place de ces traitements qui doivent permettre d'éviter la survenue de ces complications. Une étude internationale sur l’Exjade? est en cours de réalisation dans l’hémochromatose génétique. Souhaitons que ce médicament puisse être donné aux hémochromatosiques pendant la période de saignées d’entretien.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :